Social Starter – Session 1

Grand succès pour la première session du Social Starter aux Canaux !

Le 7 mars avait lieu la deuxième séance de la première édition du Social Starter, une matinée de rencontres entre une vingtaine de porteurs de projet et 23 acteurs de l’accompagnement et du financement. Cette séance fut une belle réussite qui souligne l’importance de ce nouveau programme, co-construit avec l’éco-système de l’économie solidaire et innovante dans le cadre de l’Agora des Canaux.

Une première soirée pour inspirer les porteurs de projet

Le 14 février, le Social Starter commençait par une première session placée sous le signe de l’inspiration et de la rencontre. Pour l’occasion, les Canaux avaient invité Flora de Paris-Solidarité, qui a raconté ses péripéties d’entrepreneuse sociale confronté à de nombreux défis: débuter un projet sans budget, concilier modèle économique et projet social, choisir un statut juridique adapté. Un parcours jalonné de rencontres avec des acteurs comme l’ADIE, La Ruche ou le Mouves.

Face à elle, les 23 porteurs de projet sélectionnés par les Canaux. Commerce équitable, insertion par l’apiculture, pédagogie par le sport, mode éthique, réemploi de mobilier, événement éco-responsables, application contre le gaspillage alimentaire, … c’est toute la diversité du secteur qui est représentée dans cette promotion. Après une séance de questions-réponses, on enchaîne sur les pitchs, et on sort impressionnés de la maturité et de la qualité des projets.

Ensuite, Julien Bottriaux, fondateur de l’agence Les Beaux Jours et ancien directeur de l’Atelier de l’ESS vient faire profiter aux entrepreneurs de son expertise sur le secteur. « Qui se revendique de l’ESS ici ? » demande-t-il. Une dizaine de mains se lève. « Qui saurait le définir? », la salle bruisse, quelques entrepreneurs se lancent avant que Julien Bottriaux livre à l’assistance une présentation du secteur et de ses enjeux.

Après ce cours d’économie solidaire et innovante, les porteurs de projet sont invités à retravailler leur pitch pour le rendre plus percutant et le faire tenir en 30 secondes. Surprise, lors de la séance finale de pitchs, Antoinette Guhl nous rejoint. Enthousiasmée par les projets, elle adresse ses encouragements à la salle et rappelle que la Mairie de Paris  soutiendra tous ceux qui souhaitent « entreprendre de manière vertueuse ». Après ces deux heures studieuses mais joyeuses qui se terminent autour d’un verre, la première promotion des Social Starter se quitte. Rendez-vous dans 2 semaines pour les speed-meetings.

Une matinée de speed-meetings intense

Le 7 mars à 9h30, 23 acteurs de l’accompagnement et du financement ont répondu présents. On y retrouve pêle-mêle des acteurs de l’accompagnement (Antropia, MakeSense, La Ruche, BGE Parif, La Couveuse Epicéas, Positive Planet Paris Pionnière, Activ’Action), des financeurs (L’ADIE, la Nef, les Cigales, PIE, Planetic, Fondation MACIF), mais aussi des bailleurs (Semaest, GIE Paris Commerces), des experts de l’économie solidaire et innovante (la CRESS IdF, le MOUVES, Les Beaux Jours, IAU) et des acteurs invités (DreamAct).

Les porteurs de projet commencent par pitcher en 30 secondes et les speed-meetings commencent dès 10h. Les premiers sont fléchés, la veille chaque porteur de projet a reçu un mail qui l’informait des premiers acteurs qu’il rencontrerait. Mais dès le 3ème speed-meeting, chacun est libre d’aller voir l’acteur qu’il souhaite. On pourrait penser que c’est la guerre, enfait tout coule de source. Le bruit des échanges résonne au rez-de-chaussée de la Maison des Canaux. Dans le couloir, les porteurs de projet attendent pour rencontrer des financeurs. « C’est dingue, ça faisait des mois que j’essayais de rencontrer PIE et la Nef, et là en une demi-heure j’ai vu les deux » s’exclame un porteur de projet.

A la fin de la matinée tout le monde est ravis. Les entrepreneurs sociaux ont pu rencontrer jusqu’à 8 acteurs et repartent avec des numéros, des conseils et des rendez-vous. Du côté des accompagnateurs et des financeurs, la grande diversité de la promotion a été appréciée. Nous, on croise les doigts pour que ces speed-meetings soient le début de belles histoires entre porteurs de projet et acteurs de l’émergence. Quelques jours après les premiers mails de remerciements arrivent, pas de doute le Social Starter a tenu ses promesses.

_______________________________________________________________________________

Les Projets

Aqua Auber : Développer l’agriculture urbaine hors-sol de proximité par la construction de serres aquaponiques automatisées, quasi-autonomes.

Ticket BA : Collecter des dons aux profits d’associations choisies par les salariés à travers un titre-restaurant solidaire.

BagShare : Permettre à des voyageurs solidaires de se renseigner sur les besoins matériels de petites ONG à l’étranger afin de profiter de leurs trajets pour acheminer des dons en nature pertinents jusqu’à destination.

Planet Citizens : Profiter des JOP2024 pour accélérer l’apprentissage et la pratique des langues chez les jeunes des quartiers prioritaires, en injectant une dimension linguistique dans leurs activités sportives et culturelles habituelles.

Gorfoo : Développer une marque de vêtements, chaussures, accessoires en matériaux écologiques (jute, ramie, chanvre, caoutchouc naturel, matériaux recyclés, bambou, toile de liège).

Kitchen’up : Lutter contre le gaspillage alimentaire au quotidien. En prenant une photo de son ticket de courses, on reçoit des notifications avant que les produits se périment et on garde un œil sur le contenu de sa cuisine !

Moi et mes enfants : construire un réseau de familles monoparentales qui propose des rencontres conviviales (sorties, ateliers, séjours), rendues possibles par la mutualisation des ressources et des coûts.

L’épicerie d’Iris et Muriel : ouvrir un lieu qui propose des produits vendus en vrac à des prix accessibles, des ateliers Do It Yourself de sensibilisation pour apprendre à faire soi-même ses produits du quotidien ainsi qu’une petite restauration zéro gaspi.

Umoja : nous valorisons un savoir-faire artisanal traditionnel africain en combinant innovation, modernité et respect de l’environnement. Nous utilisons le maximum de produits naturels pour créer des baskets magnifiquement designées, solidaires et artistiques.

Gold & Burgundy : Proposer une autre façon de consommer par une marque de mobilier utilisant l’économie circulaire (matériaux recyclés, désinsertion sociale pour produire, circuit court) et transformant des objets récupérés en produit unique d’exception.

Soulcrafters : Repérer des savoir-faire et artisanats à impact positif (écologiques, créés par des personnes en situation d’exclusion) et leur donner de la visibilité en vendant leurs produits sur une plateforme.

WeAct : Faciliter la collaboration entre les individus du monde de l’entreprise et les associations d’intérêt général, pour mettre en place des projets à fort impact social. Pour cela, nous nous appuyons sur le dispositif du mécénat de compétences.

Paris Night Market : Créer un marché de nuit hebdomadaire à Paris, exposant des commerçants, artisans, créateurs et entrepreneurs de la région parisienne sélectionnés pour leurs innovations et leurs engagements sociaux et environnementaux.

L’atelier refuge : Créer un atelier showroom d’artisanat d’art éthique et ethnique fabriqué en France par des artisans réfugiés en insertion professionnelle et parrainés par des designers français et mêlant savoir-faire ancestraux et modernité

Un monde réenchanté : organiser des expéditions à travers le monde pour des jeunes qui souhaitent être les acteurs d’une société meilleure, révéler leurs talents et poursuivre l’étincelle qui brille en eux.

Solinum : utiliser les nouvelles technologies pour augmenter l’efficacité de l’action sociale auprès des personnes en grande précarité.

Espero : Développer des projets offrant des parcours d’insertion professionnelle, de formation et d’entrepreneuriat pour les demandeurs d’asile et les réfugiés autour de l’apiculture urbaine.

Feeleat : Faciliter le quotidien des personnes qui luttent contre les troubles alimentaires au quotidien en leur envoyant des menus, les intégrant dans une communauté, leur permettant de suivre leurs soins à travers une application.

MyFundTeam : Développer une plateforme de crowdfunding dédiée au financement de projets d’Economie Sociale et Solidaire et artistiques.

Une Autre Mode est Possible : Rassembles des acteurs et designers textile indépendants qui ont choisi de créer un label pour agir sur leur écosystème d’un point de vue éthique donc écologique, esthétique et économique.

Move On School : Ouvrir une école alternative qui donne aux jeunes de 16-25 ans l’envie d’être acteurs de leur vie et les aide dans leur insertion professionnelle grâce à une pédagogie active axée sur le jeu et l’expérience.

Partager cet article
Vous aimerez aussi
[slider]