Inf’Eau pour Tous : accès à l’eau et solidarité

Les sources d’eau potable sont nombreuses en ville, pourtant un grand nombre de personnes ne savent pas que l’eau des fontaines publiques est propre à la consommation. Les informations sont là mais peu visibles.

Ces fontaines mal connues du grand public sont bien connues des personnes sans abri et semi-errantes. Pour autant, on ne sait pas comment elles l’utilisent (hydratation, hygiène…), ni comment elles la transportent et l’on observe que certaines personnes ne sont pas en capacité physique de s’y déplacer.

Contexte du projet

La maire du 10ème arrondissement a exprimé le souhait de mieux comprendre les besoins liés à l’eau et à l’hygiène pour ses citoyens, notamment pour les personnes en situation précaire.

Le groupe a d’abord étudié les besoins concernant l’accès à l’eau potable, en particulier pour les personnes sans-abris et semi-errantes, avant d’aborder la question de l’hygiène pour ces populations vulnérables.

Garantir l’accès à l’eau potable et à l’hygiène

La question de l’accès à l’eau est d’autant plus importante dans le 10ème arrondissement que c’est l’un des quartiers parisiens qui bat des records de chaleur. En période de canicule, la visibilité des points d’eau, fontaines publiques, peut donc être un enjeu principal pour le grand public et plus encore pour les personnes fragiles. Une cartographie des fontaines du 10ème arrondissement a été réalisée et mise à disposition.

Pour connaître les réels besoins des personnes sans-abris ou semi-errantes, le groupe a confronté ses a priori à la réalité, en réalisant des interviews auprès de structures accueillant ces publics. A la surprise du groupe, et de manière unanime, les interviews ont montré que le problème principal n’est pas l’accès à l’eau dans le 10ème et à Paris, mais plutôt les besoins liés à l’hygiène.

Le groupe a donc recentré son étude sur les établissements et structures offrant des services de douche et d’hygiène personnelles.

A la demande de Mme Scherer, élue du 10ème aux solidarités, le groupe a approfondi l’étude des besoins spécifiques liés à l’hygiène en recontactant les structures du 10ème offrant des douches en personnes en situation de précarité.

Le groupe a établi une liste précise des services de douche apportés dans le 10ème en recueillant pour chaque structure des informations telles que le nombre de douches, les horaires d’accueil, les âges et populations accueillies, les besoins matériels autres, tels que des machines à laver professionnelles, etc. Cette étude et la discussion avec à valider la pertinence d’une douche mobile dédiée au 10ème arrondissement.

Le projet de douche mobile a ensuite été validé au budget participatif de la Ville de Paris. L’accès à l’hygiène pour les personnes précaires est un défi. L’offre en bains-douches est limitée, mais le déploiement de camionnettes mobiles va permettre d’aller vers les publics les plus fragiles et de mettre en place rapidement des douches sur le terrain. En complément, le projet vise également à doter de machines à laver et sèche-linges des structures d’accueil du 10e.

Il s’agit d’un des premiers projets collectifs issu de la Résidence de l’Eau. Vous souhaitez participer à l’aventure ? Remplissez ce formulaire.