Ça bouge dans les quartiers pour les entrepreneurs !

Contrairement aux idées reçues, les quartiers ne sont pas des déserts entrepreneuriaux mais sources d'initiatives et de dynamisme entrepreneurial !

15 janvier 2019

Souvent stigmatisés, les quartiers populaires sont pourtant des zones au potentiel élevé de créations d’activité. Dans ces territoires au taux de chômage au-dessus de la moyenne, l’idée de créer sa propre sécurité en fondant son entreprise attire de plus en plus. Contrairement aux idées reçues, les quartiers ne sont pas des déserts entrepreneuriaux mais sources d’initiatives et de dynamisme entrepreneurial !

A l’occasion de cette rencontre se sont retrouvés :

  • Jacques Attali, fondateur de Positive Planet. Depuis 20 ans, Positive Planet promeut la croissance et la lutte contre la pauvreté en permettant aux populations les plus vulnérables de devenir autonomes et de transmettre un monde meilleur aux générations futures grâce à l’entrepreneuriat.
  • Moussa Camara, fondateur des Déterminés. Originaire de Cergy-Pontoise et engagé dans l’univers associatif et entrepreneurial depuis une dizaine d’années, il lance en 2015 l’association “Les Déterminés” avec l’objectif de développer l’envie d’entreprendre dans des territoires isolés.
  • Ninon Duval, directrice de Bond’innov, incubateur qui soutient l’innovation à fort impact économique et sociétal depuis 2011 en tant que premier incubateur historique de Seine-Saint-Denis, créé dans un territoire en mutation.
  • Michel Coster, co-fondateur de Entrepreneurs dans la Ville, programme d’aide à la création d’entreprises qui s’adresse à des jeunes issus de quartiers prioritaires de la Politique de la Ville qui souhaitent développer leur potentiel entrepreneurial et se faire accompagner dans leur projet.
  • L’échange était animé par, Sébastien Poulet-Goffard journaliste et consultant spécialisé dans l’économie sociale et solidaire. Il fait partie de  La Compagnie Générale des Autres, un podcast sur l’innovation sociétale.

Comment réussir à toucher et inspirer des publics qui peuvent sembler éloigner de l’entrepreneuriat ?

Si les difficultés propres à l’entrepreneuriat existent quelque que soit le milieu, les entrepreneurs issus des quartiers populaires font face à des problématiques qui leur sont propres. Dans des territoires rongés par le chômage et où les modèles de réussite entrepreneuriale se font plus rare, le désir d’entreprendre reste présent mais le passage à l’action est d’autant plus difficile. 

De ce fait, afin d’accompagner au mieux les entrepreneurs, les structures d’accompagnement dédiées au habitants des quartiers prioritaires de la ville sont implantées localement afin d’être au plus proche des désirs, craintes et réalités des entrepreneurs.

C’est le pari qu’a fait Moussa Camara en lançant Les Déterminés : la proximité et l’investissement humain sont des conditions primordiales pour sensibiliser et redonner confiance à des personnes qui n’ont pas reçu de formation type et ne maîtrise pas nécessairement les codes du milieu. 

En dépits des obstacles propre aux quartiers populaires, ces entrepreneurs restent des entrepreneurs comme les autres qui souhaitent être indépendant, s’épanouir, réaliser leur rêve et accroître leur revenu. Mais le manque de réseau, la difficulté de trouver des financements ou la méconnaissance des bases de gestion d’entreprise, ne doivent pas être un frein à leur envie d’entreprendre.

C’est par exemple pourquoi Entrepreneurs dans la ville a conçu un programme de 200 heures pour donner les compétences nécessaires à ces entrepreneurs. Il ne suffit pas de travailler sur  l’envie  d’entreprendre mais donner de véritable clés pour réussir afin que des personnes déscolarisés puissent apprendre en un temps limité à étudier un marché, prototyper un produit etc.

Aujourd’hui uniquement 12% des créateurs d’entreprises bénéficient d’un accompagnement. Il s’agit donc de réfléchir au parcours de ces entrepreneurs, surtout ceux issus des quartiers prioritaires de la ville, et vers quelles structures ils peuvent être orientés !

C’est l’ambition d’un des programmes d’accompagnement des Canaux : Le Social Starter, module d’orientation et de mise en relation de porteurs de projets vers les acteurs de l’accompagnement et du financement !

Partager cet article