Je vais enfin participer aux Jeux !

Avec Sandrine Larrieu de Street Food en Mouvement

Street food au menu du Village des médias à Dugny (93) ! Ce sont en effet des foodtrucks, ceux de l’association Street Food en mouvement qui, chaque jour, vont régaler les journalistes et techniciens couvrant les Jeux Olympiques et Paralympiques. Le Sanga Totem de Sandrine Larrieu fait partie des 30 cuisines mobiles qui vont faire découvrir la qualité du « fait maison » et la diversité de la street food, « alternative à la malbouffe, créateur d’emplois et moteur d’intégration », explique le chef Thierry Marx, créateur de l’association. Elle jubile, Sandrine : son plat fétiche, le chéri coco, poulet mariné, banane plantain et sauce au lait de coco sera au menu du Village des médias mais aussi des VIP lors de la cérémonie d’ouverture sur les quais de la Seine ! 

Après avoir fait ses classes chez les plus renommés, Le Jules Vernes, Le Grand Colbert, la jeune femme, « qui a toujours eu la bougeotte », choisit le mode nomade pour proposer sa cuisine métissée inspirée par une jeunesse vécue avec bonheur entre Gabon et Cameroun. L’esprit nomade, c’est celui de la liberté : « Ma colonie de vacances, c’était la brousse », de la curiosité, de la rencontre. « Libre mais pas seule », elle rejoint alors le réseau solidaire Street Food en mouvement qui accompagne les projets de restauration mobile. 

Faire découvrir le chéri coco dans le cadre des Jeux est aussi pour Sandrine une sorte de revanche. Avant d’être aux fourneaux, elle était sportive de haut niveau. Repérée par l’équipe de France junior d’équitation, elle aurait pu « faire les Jeux olympiques ». Un grave accident a mis fin au rêve. « Ce fut très dur à accepter », raconte-t-elle. « Je me suis cherchée longtemps avant de retrouver ma seconde passion : la cuisine. Grâce à cette dernière et à l’association Street Food en mouvement qui a remporté cet appel d’offres, je vais enfin y participer ! »